3612
post-template-default,single,single-post,postid-3612,single-format-standard,eltd-core-1.1.3,borderland-theme-ver-2.4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,vertical_menu_enabled, vertical_menu_left, vertical_menu_width_290,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
Exposition les vitrines qui parlent à Ambert

DU 30/08 AU 05/09 – RÉSIDENCE : Rue des kebabs

Rue des Kebabs
résidence du 30 août au 5 septembre 2021

 

avec Catherine Gauthier, Sandrine Binoux, Dan Charles Dahan

 

Rue des kebabs est un projet pluridisciplinaire de recherche action mené par Catherine Gauthier, sociologue, Sandrine Binoux, photographe et Dan Charles Dahan, concepteur réalisateur multimédia.

 

Son ambition est d’observer les modes d’implantation des commerces de restauration rapide et leur rôle social dans les centres villes anciens et centres-bourgs de quelques localités en Région Auvergne Rhône-Alpes en ayant pour entrée principale l’exemple des kebabs. Ceci dans un contexte de mutations urbaines et de projets d’aménagement plus ou moins avancés et de crise sanitaire où la vente à emporter a souvent modifié les usages.

 

L’enquête sociologique des comportements et représentations des commerçants, clients ou riverains et l’analyse architecturale des boutiques, quartiers et projets urbains s’articulent à un travail audiovisuel de capture photographiques et sonores en vue de la réalisation d’un film documentaire. L’équipe du « tournage » sera dans les murs du château pour saisir les situations locales entre Boën-sur-Lignon et Ambert et leurs bassins de vie.

 

La restitution de cette résidence aura lieu samedi 27 novembre 2021 dans le cadre de « Images migrantes », suivie d’un déjeuner partagé autour d’un kebab.

 

« Rue des kebabs » est porté par l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand et son laboratoire Ressources depuis 2019, co-financé par l’appel à projet Mémoires du 20ème et du 21ème siècle et partenaire du réseau Traces en Auvergne-Rhône Alpes.

Catherine Gauthier est sociologue et maîtresse de conférence à l’ ENSA Clermont-Ferrand et chercheure permanente au laboratoire RESSOURCES. Elle est également réalisatrice de films documentaires et films de recherche.

 

Sandrine Binoux est photographe plasticienne, enseignante à l’École Supérieure d’Art et de Design de Saint-Étienne. Dans sa démarche personnelle, elle cherche à aller au-devant de réalités et à questionner les notions d’identité et de territoire.

 

Dan Charles Dahan est concepteur-réalisateur multimédia indépendant, diplômé de l’IESA Paris en 2001. Son travail oscille entre art sonore, musique acousmatique, musique improvisée, mix expérimental, art radiophonique, paysage sonore (field recording), sound design, …