25/02 – WEBINAIRE – Nos libertés confinées #3 : Retrouver le chemin des libertés
3187
post-template-default,single,single-post,postid-3187,single-format-standard,eltd-core-1.1.3,borderland-theme-ver-2.3,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,vertical_menu_enabled, vertical_menu_left, vertical_menu_width_290,wpb-js-composer js-comp-ver-6.5.0,vc_responsive

25/02 – WEBINAIRE – Nos libertés confinées #3 : Retrouver le chemin des libertés

JEUDI 25/02 – 12H – 14H

EN VISIOCONFÉRENCE

Nos libertés confinées, un cycle de trois visioconférences (janvier-février 2021) coorganisé par l’Observatoire lyonnais des libertés publiques et le Château de Goutelas, Centre culturel de rencontre

 

Conférence #3 : Retrouver le chemin des libertés

 

Les décisions prises au niveau central échouent à instaurer la confiance des citoyens dans l’action de l’Etat. Comment sortir de l’état d’urgence permanent, en redéfinissant la place des collectivités territoriales, des associations, des experts et des citoyens eux-mêmes ?
Quel rôle pour le Défenseur des droits, la commission nationale consultative des droits de l’Homme ?
Quelle place dévolue à l’autorité judiciaire et au justiciable qui subit une procédure dégradée par des innovations telles que la visio-audience ou la procédure sans audience ?

 

Modération par Myriam Plet, avocate honoraire et membre du conseil d’administration du Château de Goutelas

 

Introduction :

 

Patrick Canin, maître de conférences en droit privé, membre du bureau national de la Ligue des Droits de l’Homme

 

Avec :

 

Jean-Michel Clément, député de la Vienne
Vincent Beillard, ancien maire de Saillans (Drôme)

Jean-Philippe Petit, avocat au barreau de Lyon

 

En introduction de cette conférence, l’artiste et commissaire d’exposition Thierry Fournier présente Ecotone, un paysage artificiel généré et habité par des voix de synthèse qui lisent en temps réel tous les messages que les internautes postent sur Twitter à propos de leurs désirs.

S'INSCRIRE AU WEBINAIRE

Les dispositions légales et réglementaires adoptées en France pour faire face à l’épidémie en cours, notamment la création d’un régime d’« état d’urgence sanitaire » par la loi du 23 mars 2020, ont apporté ou permis d’apporter des restrictions inusitées à des libertés constitutionnellement garanties. Diverses dispositions prévues par la proposition de loi « relative à la sécurité globale » et le projet de loi « confortant les principes républicains » suscitent inquiétudes et protestations. Voilà qui commande de s’interroger sur l’état de « l’État de droit » dans ce pays.

 

Les trois visioconférences proposées ont pour ambition de comprendre comment certaines innovations juridiques des années récentes ont abouti à une sorte d’effacement du citoyen par altération de ses libertés et réduction du rôle de la délibération démocratique (première conférence), en quoi le « droit à la santé » peut justifier certaines de ces restrictions (deuxième conférence), et ce qui pourrait permettre de retrouver le chemin des libertés (troisième conférence).

 

En ouverture et en écho de chaque conférence, l’artiste et commissaire d’exposition Thierry Fournier présentera brièvement sa pratique et une œuvre.

Voir le programme complet