fermer

Espace Client

Accédez aux pages privées de notre site en utilisant le module de connexion situé sur votre droite. Si vous ne possédez pas de comptes alors créez-le en cliquant sur Créer un compte.
Points de vente
Espace Client

Affiche_Marc_Pion

Samedi 11 octobre, le Centre culturel de Goutelas organisait une soirée repas-lectures "De la négritude à la créolisation"


Comme convenu, voici les références des textes préparés par Marie-Claude Mioche et Marc Fournier et lus par les comédiens de l'atelier théâtre Leigneux-Trelins

Au cours de la soirée ont été lus des extraits de :

Léopold Sedar Senghor :     Œuvre poétique : Chants d’ombre/ Hosties noires/ Ethiopiques … (collection Points Essais)

Aimé Césaire :                        Cahier d’un retour au pays natal (Ed. Présence africaine)
                                                    La tragédie du roi Christophe (Ed. Présence africaine)

Léon Gontran Damas :          Pigments  (Ed. présence africaine / Poésie)
                                                    Black Label (NRF / poésie Gallimard)

Frantz Fanon :                           Les damnés de la terre (Ed. La découverte/poche- Essais))
                                                    Peau noire – masques blancs (Ed. Points Essais) disponible ici

Edouard Glissant :                  Le discours antillais (Folio)


E. Glissant- P. Chamoiseau : Quand les murs tombent  (Ed. Galaade- Institut Tout monde)
Extrait
[…]
Les murs menacent tout le monde, de l’un et l’autre côté de leur
obscurité. Ils achèvent de tarir ce qui s’est desséché sur ce versant du
dénuement, ils achèvent d’aigrir ce qui s’est angoissé sur l’autre versant,
de l’abondance. C’est la relation à l’Autre (à tout L’Autre, dans ses
présences animales, végétales, d’environnement, et culturelles, et par
conséquent humaines) qui nous indique la part la plus haute, la plus
honorable, la plus enrichissante de nous-mêmes. Que tombent les murs.
Nous demandons que toutes les forces humaines, d’Afrique, d’Asie,
d’Europe, des Amériques, que tous les peuples sans États, tous les «
Républicains », tous les tenants des «Droits de l’Homme », les habitants
des plus petits pays, les insulaires et les errants des archipels autant que
les traceurs de continents, que tous les artistes, les hommes et les
femmes de connaissance et d’enseignement, et toute autorité citoyenne
ou de bonne volonté, ceux qui façonnent et qui créent, élèvent par toutes
les formes possibles, une protestation contre ce mur-ministère qui tente
de nous accommoder au pire, de nous habituer peu à peu à
l’insupportable, de nous mener à fréquenter, en silence et jusqu’au
risque de la complicité, l’inadmissible.
Tout le contraire de la beauté.

Vous pouvez aussi trouver facilement sur internet :

Guy Tirolien :                             Prière d’un petit enfant nègre


René Depestre :                       En fils créole de la francophonie

Montesquieu :                           De l’esclavage des nègres (extrait de l’Esprit des Lois)  

Affiche_Ngritude_Crolisation

accueil_goutelas